Quand j’ai créé Rosajou, l’une de mes ambitions était de faire rêver petits et grands enfants devant des produits jolis et bons pour eux.


En tant que parents, on se souci de la santé de nos enfants, et la sécurité est LA priorité. Alors quand, on voit des noms bizarres sur les listes d’ingrédients on peut avoir l’impression que le rêve vire au cauchemar. Et on est tellement noyés d’informations qu’il devient difficile de faire la part des choses.

Laissez-nous vous aider à y voir plus clair :

Des formules douces
En Europe, L’Autorité européenne de sécurité alimentaire (Efsa) et en France, l'Autorité nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) surveillent de très près l’industrie cosmétique. C’est l’une des réglementations plus strictes au monde et le potentiel de dangerosité de chaque ingrédient est étudié avec la plus grande rigueur. Tous les ingrédients présents dans nos produits sont autorisés par ces autorités car jugés comme sans danger pour la santé humaine. C’était important de poser ce cadre avant d’aller plus loin.

Nos formules ne contiennent pas d’ingrédients agressif ou controversé. Une seule exception : les vernis à ongles Rosajou, et nous vous expliquons pourquoi, en toute transparence, plus bas.

Des ingrédients naturels, sans allergène
Nous sommes très heureux de vous partager que…la très grande majorité de nos ingrédients sont d’origine naturelle : plus de 98% dans nos rouges à lèvres, plus de 99.5% dans les poudres, plus de 55% dans nos vernis à ongles.

Nos formules étaient déjà belles, mais nous les avons retravaillées pour le pousser encore plus loin !
Rosajou, c’est donc l’assurance de formules :
- VEGAN sans ingrédients d’origine animale
- Sans allergène
- Testés dermatologiquement sur peau sensibles
- Approuvées par un toxicologue indépendant qui a donné son feu vert pour que les enfants de plus de 3 ans utilisent les produits en toute sécurité
- Fabriquées dans des laboratoires français, certifiés ISO et qui travaillent dans le respect des Bonnes Pratiques de Fabrication : cadre de la norme ISO 22716 visant à mettre en place des mesures qui encadrent la qualité et le contrôle à chaque étape de fabrication et stockage.

Dans nos rouges à lèvres et poudres pour le visage, la majorité des composants sont BIO. La formulation respecte la charte Cosmos, la plus stricte au monde.

La seule exception : les vernis à ongles. Malgré toutes ces précautions, quelques rares ingrédients utilisés dans nos vernis sont controversés.
Certains d’entre vous ne sont pas rassurés en voyant ces composants qui peuvent sembler nocifs, on vous explique à quoi ils servent et surtout pourquoi c’est sans risque.

Le maitre mot, le dosage !
Un ingrédient bénéfique à une certaine dose, peut s’avérer toxique à forte dose. Le meilleur exemple pour illustrer cela : les huiles essentielles. A très petites doses elles peuvent guérir, à forte dose elles peuvent être dangereuses. C’est la même logique pour ces ingrédients.
Dans nos produits, les composants décriés sont présents de manière infime : moins de 1%, voire moins de 0.1% pour certains.
Mais s’ils sont controversés, pourquoi ne pas les enlever ?
Parce que nous n’avons pas d’alternative et que ces ingrédients est essentiel à la formule.

Voici quelques exemples pour y voir encore plus clair :

Les vernis à ongles Rosajou, comme dans la grande majorité des vernis à ongles à l’eau pour enfants sur le marché contiennent du Phenoxyéthanol et du BHT, deux ingrédients indispensables à la stabilité de la formule. Leur présence est sans danger, cela est prouvé scientifiquement.  Voilà pourquoi :

BHT : Le BHT est un antioxydant de synthèse. Il protège notamment les acides gras de l'altération. L’Autorité européenne de sécurité alimentaire (Efsa) a conclu que le BHT ne présente pas de danger et que la carcinogénicité n'existe qu'à partir d'un certain seuil. La dose journalière admissible (DJA) établie tient compte de ces observations. Pour vous donner un ordre d’idée, dans un flacon entier de vernis Rosajou, il y a moins de 0.05% de la DJA recommandée par l’Efsa, alors imaginez la dose pour une seule application ! On est très très loin de la dangerosité potentielle.
Pour les colorants, les conservateurs et les filtres UV il existe une liste de composants autorisés qui sont dans les annexes du règlement cosmétique 1223/2009 élaboré par les services de la commission européenne. Les ingrédients ci-dessous sont concernés :

Phénoxyéthanol : Il est utilisé comme conservateur dans les produits cosmétique pour limiter la croissance des bactéries. La présence de conservateur est indispensable à une formule cosmétique, sans quoi elle se transformerait très rapidement en bouillon de culture. L’efficacité du phénoxyéthanol et sa compatibilité avec de nombreuses formules en fait un conservateur très largement utilisé. Cet ingrédient est bien listé de l’annexe V du règlement 1223/2009 : il ne présente aucun danger à condition de respecter sa concentration. À noter que sa concentration maximale autorisée est de 1% dans la formule. Dans les vernis Rosajou, ce taux est très en deçà : donc là encore il n’y a aucun danger.

CI 74260 : Il s’agit d’un colorant (vert) très souvent utilisé par l’industrie cosmétique, en particulier le maquillage. Là encore cet ingrédient est sur la liste de l’annexe IV du règlement 1223/2009 . Dans nos vernis cet ingrédient (quand il est présent) représente moins de 0.10% de la formule. Là encore, même si l’enfant était en contact avec l’intégralité du flacon de vernis en une seule fois, il n’y aurait pas de danger. En outre, nous sommes surpris de voir que cet ingrédient soit jugé « à risque » par certaines applications, car il a reçu la note de « A » par « Que Choisir », magazine réputé comme sévère.


PEG-Castor Oil : Il s’agit d’un ingrédient transformé à partir d’huile de ricin (une huile utilisée depuis la nuit des temps). Ici, il est utilisé comme émulsifiant et stabilisateur de la formule. Dans nos vernis cet ingrédient représente moins de 0.10% de la formule. Cet ingrédient a également reçu la note de « A » par « Que Choisir ».

Le pelliculable, un atout supplémentaire : Une fois posé sur l’ongle, le vernis à se fige au contact de l’air pour former une pellicule à la surface de l’ongle. Les ingrédients composants la formule sont alors « pris au piège » par cette pellicule solide. En conséquence, la proportion de formule pénétrant dans l’organisme est infime. Ce qui diminue encore de manière considérable le potentiel de dangerosité s’il existait.

Et surtout, rappelez-vous que les produits de maquillage Rosajou ont été créé pour être utilisés dans un contexte de jeu et de fête. Leur utilisation occasionnelle permet de relativiser grandement sur le sujet. Un peu comme on autorise Papi et Mamie à donner un bonbon aux enfants : on sait bien que c’est bourré de sucre et de colorants…mais c’est exceptionnel et ça leur fait tellement plaisir 

Vous voilà rassurés ? On l’espère de tout cœur et si ce n’est pas le cas, on est toujours à votre écoute pour vous apporter encore plus d’information.

Nouveau compte S'inscrire